Acouphènes

Les acouphènes peuvent déclencher des émotions fortes et négatives comme l’anxiété, la dépression et la colère. Les patients peuvent apprendre à contrôler leurs réactions émotionnelles et ainsi dissocier les acouphènes des réactions comportementales négatives pesantes.

Les thérapies comportementales, qui se concentrent sur la réaction émotionnelle du patient aux acouphènes, font partie des traitements les mieux établis et les plus efficaces pour les acouphènes pénibles. Il a été démontré de façon constante que ces approches réduisent la détresse, l’anxiété et la dépression liées aux acouphènes, et améliorent la qualité de vie globale des patients.

La raison d’être des traitements comportementaux est que les acouphènes « graves » sont définis par leur impact émotionnel, et non par leurs caractéristiques acoustiques. (Les recherches montrent qu’il y a peu de corrélation entre l’intensité sonore/la hauteur des acouphènes et la détresse signalée par les patients). Ce qui rend l’affection vraiment pénible, ce sont les réactions psychologiques et cognitives négatives que les patients ont en réponse aux acouphènes. En d’autres termes, la réponse émotionnelle du patient est le facteur clé pour déterminer si l’acouphène est perçu comme gênant ou non, profondément dérangeant ou sans importance. L’objectif des thérapies comportementales est d’aider les patients à contrôler leurs réactions comportementales aux acouphènes, et donc de réduire l’impact perçu de l’affection.

Les patients qui accordent une grande attention à leurs acouphènes et qui manquent de techniques d’adaptation émotionnelle sont généralement plus déprimés, plus angoissés et ont une perception plus élevée des handicaps liés à leur état. Les thérapies comportementales fournissent des compétences pour réduire l’attention interne portée aux acouphènes, améliorer l’adaptation et concevoir des schémas de pensée et de comportement alternatifs qui distraient les patients de leurs acouphènes. Le plan général de la thérapie consiste à augmenter les activités agréables, à apprendre des techniques de relaxation et à ajouter des compétences cognitives pour remplacer les pensées négatives (ou inutiles).

Ces thérapies peuvent être dispensées en groupe ou en tête-à-tête avec un patient individuel. Il est même prouvé qu’elles sont efficaces lorsqu’elles sont dispensées à distance, par internet ou par téléphone – un procédé qui permet aux patients de rester dans le confort de leur propre maison.

Réduction du stress basée sur la pleine conscience

Une thérapie qui met l’accent sur la « pleine conscience », c’est-à-dire une prise de conscience aiguë et sans jugement de ses sensations physiques, de ses perceptions sensorielles, de ses réactions émotionnelles et de ses processus cognitifs. Plutôt que de s’efforcer (souvent en vain) d’ignorer les acouphènes, la pleine conscience apprend aux patients à accepter, embrasser et contrôler totalement leur expérience. Ce faisant, les patients se mettent dans une meilleure position pour gérer leur état. Il peut également s’attaquer aux sentiments négatifs de colère et d’apathie qui accompagnent si souvent les acouphènes.

La thérapie d’acceptation et d’engagement

Comme d’autres approches basées sur la pleine conscience, la thérapie d’acceptation et d’engagement met l’accent sur la nécessité de réduire l’évitement expérientiel des acouphènes. Les patients apprennent à vivre pleinement leurs pensées, perceptions et émotions de manière directe et sans jugement. En acceptant pleinement même les pensées et les sentiments négatifs, les patients peuvent trouver un meilleur contrôle sur ces réactions.

Traitement des activités liées aux acouphènes

Une variante de la TCC qui se concentre spécifiquement sur la gestion des acouphènes. Le traitement des activités liées aux acouphènes suit une approche progressive basée sur l’apprentissage pour explorer quatre domaines d’impact des acouphènes : les pensées et les émotions, l’audition et la communication, le sommeil et la concentration. Le processus utilise aussi généralement un faible niveau de thérapie sonore supplémentaire à des fins de masquage.

Thérapie de réadaptation des acouphènes

Un régime de traitement qui combine l’utilisation de conseils traditionnels de TCC avec le masquage sonore supplémentaire pour habituer les patients aux acouphènes. La composante de conseil vise à démystifier les acouphènes et à aider le patient à reclasser la sonnerie perçue comme un signal émotionnellement neutre. Un son constant de faible niveau et à large bande est également utilisé pour habituer le patient à la présence d’acouphènes.

Considérations

Soins de santé multidisciplinaires : Les thérapies comportementales pour les acouphènes nécessitent généralement que les patients consultent un spécialiste de la santé comportementale en plus d’un professionnel de l’audition. Elles peuvent également nécessiter la coordination des soins entre plusieurs médecins, ce qui augmente la complexité et le coût du traitement.

Temps et efforts : Les thérapies comportementales ont également tendance à impliquer de multiples séances cliniques au cours de nombreux mois, voire d’années. Les résultats sont cumulatifs, et la réussite du traitement nécessite souvent l’achèvement complet de ces séances de thérapie.

L’engagement : Tous les systèmes de gestion des acouphènes exigent que le patient adopte le régime avec un esprit ouvert et des attentes positives. Cela peut être particulièrement vrai pour les traitements comportementaux, qui reposent largement sur une participation active et transparente du patient.

Nous vous invitons…

Nous vous invitons à prendre rendez-vous avec un de nos psychologues, psychothérapeutes et psychopraticiens afin de faire un premier pas vers le changement que vous désirez. Si vous désirez obtenir de plus amples informations ou si vous avez des questions, n’hésitez pas à nous téléphoner. Vous pouvez prendre un rendez-vous par téléphone ou en envoyant un email au cabinet des Psychologues de Paris 9 (à l’attention du psychologue ou psychothérapeute de votre choix).

Menu