Ce qu’il faut savoir sur l’anxiété

L’anxiété est une émotion normale et souvent saine. Cependant, lorsqu’une personne ressent régulièrement des niveaux d’anxiété disproportionnés, cela peut devenir un trouble médical.

Les troubles anxieux constituent une catégorie de diagnostics de santé mentale qui se traduisent par une nervosité, une peur, une appréhension et une inquiétude excessives. Ces troubles altèrent la façon dont une personne traite ses émotions et se comporte, provoquant également des symptômes physiques. Une anxiété légère peut être vague et déstabilisante, tandis qu’une anxiété grave peut sérieusement affecter la vie quotidienne.

Les troubles anxieux touchent 40 millions de personnes aux États-Unis. Il s’agit du groupe de maladies mentales le plus répandu dans le pays. Cependant, seuls 36,9 % des personnes souffrant d’un trouble anxieux reçoivent un traitement.

Qu’est-ce que l’anxiété ?

L’American Psychological Association (APA) définit l’anxiété comme « une émotion caractérisée par des sentiments de tension, des pensées inquiètes et des changements physiques comme l’augmentation de la pression sanguine ». Connaître la différence entre des sentiments normaux d’anxiété et un trouble anxieux nécessitant une attention médicale peut aider une personne à identifier et à traiter son état. Dans cet article, nous examinons les différences entre l’anxiété et le trouble anxieux, les différents types d’anxiété et les options de traitement disponibles.

Quand l’anxiété nécessite-t-elle un traitement ?

Si l’anxiété peut être source de détresse, elle ne constitue pas toujours un problème médical. Lorsqu’un individu est confronté à des déclencheurs potentiellement dangereux ou inquiétants, les sentiments d’anxiété ne sont pas seulement normaux mais nécessaires à la survie.

Depuis les premiers jours de l’humanité, l’approche d’un prédateur ou d’un danger imminent déclenche des alarmes dans le corps et permet de prendre des mesures d’évitement. Ces alarmes se manifestent par une accélération du rythme cardiaque, une transpiration et une sensibilité accrue à l’environnement. Le danger provoque une montée d’adrénaline, une hormone et un messager chimique dans le cerveau, qui déclenche à son tour ces réactions d’anxiété dans un processus appelé la réponse « combat ou fuite ». Cette réaction prépare les humains à affronter physiquement ou à fuir toute menace potentielle pour leur sécurité.

Pour de nombreuses personnes, fuir des animaux plus gros et un danger imminent est une préoccupation moins pressante qu’elle ne l’aurait été pour les premiers humains. Les angoisses tournent aujourd’hui autour du travail, de l’argent, de la vie de famille, de la santé et d’autres questions cruciales qui requièrent l’attention d’une personne sans nécessairement nécessiter la réaction de « combat ou de fuite ».

Le sentiment de nervosité qui précède un événement important de la vie ou qui accompagne une situation difficile est un écho naturel de la réaction initiale de « lutte ou fuite ». Elle peut encore être essentielle à la survie – l’anxiété de se faire renverser par une voiture en traversant la rue, par exemple, signifie qu’une personne regardera instinctivement des deux côtés pour éviter le danger.

Les troubles de l’anxiété

La durée ou la gravité d’un sentiment d’anxiété peut parfois être disproportionnée par rapport au déclencheur initial, ou facteur de stress. Des symptômes physiques, tels qu’une augmentation de la pression artérielle et des nausées, peuvent également apparaître. Ces réactions dépassent le stade de l’anxiété pour aboutir à un trouble anxieux.

L’APA décrit une personne souffrant de troubles anxieux comme « ayant des pensées ou des préoccupations intrusives récurrentes ». Lorsque l’anxiété atteint le stade de trouble, elle peut interférer avec le fonctionnement quotidien.

Symptômes

Bien qu’un certain nombre de diagnostics différents constituent des troubles anxieux, les symptômes du trouble anxieux généralisé (TAG) sont souvent les suivants

  • agitation et sentiment d’être « sur le qui-vive ».
  • des sentiments d’inquiétude incontrôlables
  • irritabilité accrue
  • des difficultés de concentration
  • des troubles du sommeil, comme des difficultés à s’endormir ou à rester endormi.

Bien que ces symptômes puissent être normaux dans la vie quotidienne, les personnes souffrant de TAG les ressentent de manière persistante ou extrême. Le TAG peut se présenter sous la forme d’une inquiétude vague et déstabilisante ou d’une anxiété plus grave qui perturbe la vie quotidienne.

Nous vous invitons…

Nous vous invitons à prendre rendez-vous avec un de nos psychologues, psychothérapeutes et psychopraticiens afin de faire un premier pas vers le changement que vous désirez. Si vous désirez obtenir de plus amples informations ou si vous avez des questions, n’hésitez pas à nous téléphoner. Vous pouvez prendre un rendez-vous par téléphone ou en envoyant un email au cabinet des Psychologues de Paris 9 (à l’attention du psychologue ou psychothérapeute de votre choix).

Menu