Contentsquare lève 500 millions de dollars et se valorise 2,8 milliards

Spécialiste français de l’expérience digitale (UX), Contentsquare boucle une levée de fonds de 500 millions de dollars. L’opération est menée par le japonais SoftBank Vision Fund. Les investisseurs existants sont une majorité à remettre au pot. C’est le cas de Bpifrance, Canaan, BlackRock, Eurazeo, Highland Europe et KKR. Portant à 810 millions de dollars le total des fonds glanés par Contentsquare depuis sa création en 2008, ce tour de table de série E hisse la valorisation de la société parisienne à 2,8 milliards de dollars.

Contentsquare articule son offre autour d’une plateforme SaaS d’optimisation d’UX ciblant sites web et applications mobiles. Chaque jour, elle analyse près de 1,5 milliard de dollars de transactions et 10 000 milliards d’interactions digitales : clics de souris, contrôles tactiles, consultations de contenu (textes, images, vidéos)… L’application priorise les points d’amélioration en fonction de leur impact sur le taux de conversion et le chiffre d’affaires.

Une stratégie de croissance externe

Dès 2019, Contentsquare se lance dans une stratégie de croissance externe : elle met la main sur son concurrent israélien Clicktale. Puis sur Pricing Assistant, une start-up française éditant un outil d’optimisation de l’e-merchandising. Depuis, ce dernier a donné naissance à Contentsquare Merchandising. Une brique qui permet à un site e-commerce de comparer sa politique de prix avec celle de la concurrence, et d’être alerté en temps réel en cas de fluctuations.

En octobre 2020, c’est au tour du rachat de l’auvergnat Adapte Mon Web et sa technologie taillée pour rendre un site accessible aux visiteurs souffrant d’un handicap. En novembre, Contentsquare acquiert le rennais Dareboost. Sa technologie de monitoring de la performance d’accès web est intégrée dans la foulée par la plateforme sous la forme d’un nouveau module baptisé Find & Fix. Un composant clé pour cibler les retailers, 0,1 seconde de temps de chargement gagné pouvant engendrer une hausse de 8% du taux de conversion selon Google.

“Nous bénéficions de l’expertise et du réseau de SoftBank pour accroitre en parallèle notre présence en Asie”

Suite à sa levée de fonds, Contentsquare entend accélérer son rythme d’innovation. Une stratégie qui passera par de nouveaux rachats, mais aussi par un vaste plan de croissance organique. L’ambition ? Multiplier par trois l’effectif de la R&D d’ici 2024 pour la hisser à 600 salariés. Principalement basée à Paris où demeure le siège de la société, elle se déploie aussi sur Tel Aviv depuis le rachat de Clicktale. Enregistrant 45% de son chiffre d’affaires en Europe et 50% outre-Atlantique, contre 5% en Asie, Contentsquare va intensifier en parallèle son développement à l’international. Notamment dans le viseur : l’Europe du Nord et l’Europe du Sud ainsi que le Moyen-Orient.

1 500 recrutements d’ici trois ans

“Nous bénéficions de l’expertise et du réseau de SoftBank pour accroitre en parallèle notre présence en Asie. Nous avons déjà déployé des équipes à Singapour et Tokyo, mais également à Melbourne et Sydney pour le Pacifique”, souligne Jonathan Cherki. La Chine figure évidemment parmi les cibles. “Ce pays représente la moitié des transactions digitales en 2020”, rappelle le CEO et fondateur. A la tête de 800 salariés, Jonathan Cherki anticipe 1 500 créations de postes d’ici trois ans en vue de mettre en œuvre cette stratégie internationale.

Pour monter en puissance, Contentsquare compte aussi sur son nouveau produit AI Insights. Une offre qui capitalise sur des modèles de machine learning pour détecter proactivement les opportunités d’optimisation digitale en fonction de leur impact sur le revenu et, à l’inverse, les anomalies dans l’UX susceptibles de grever le chiffre d’affaires. Parmi ses fonctionnalités, le Digital Happiness Index évalue l’expérience numérique d’un site en se basant sur cinq axes (fluidité, richesse, engagement, intuitivité et autonomie) et permet de le comparer à l’indice d’autres acteurs du marché.

Jonathan Cherki, toujours principal actionnaire

Autre levier de croissance mis en avant : le développement d’un écosystème de partenaires. Sur ce plan, la plateforme se connecte pour l’heure à une centaine d’applications d’éditeurs comme Optimizely, Salesforce ou Tealium. Dans le cas de Qualtrics, avec lequel elle s’intègre également, la solution décrypte les feedbacks de clients glanés via cet outil au regard de l’analyse de leurs parcours digitaux.

Dans cette même logique d’écosystème, Contentsquare a créé un incubateur et accélérateur fin 2020. Objectif affiché par la société : offrir ses compétences et sa plateforme à des jeunes pousses en échange de synergies technologiques et commerciales. Baptisé Atomic Labs, il a déjà vu passer une dizaine de start-up, principalement françaises. “Notre ambition est désormais d’internationaliser cette initiative”, confie Jonathan Cherki.

Contentsquare compte 750 clients dans de nombreux secteurs : retail, médias, télécommunications, tourisme, automobile, finance. Parmi eux figure 30% du Fortune 500. Depuis 2018, l’éditeur enregistre un revenu récurrent en hausse de 121% chaque année. “Notre marché a accéléré avec la pandémie. Il devrait progresser de 24,5% par an à horizon 2025 pour atteindre 21,5 milliard de dollars”, anticipe Jonathan Cherki, évoquant une étude de MarketsandMarkets sur le predictive analytics. Aux côtés d’investisseurs d’origine européenne, américaine et désormais asiatique, le CEO confie, pour finir, au JDN demeurer l’actionnaire principal de Contentsquare.

Nous vous invitons…

Nous vous invitons à prendre rendez-vous avec un de nos psychologues, psychothérapeutes et psychopraticiens afin de faire un premier pas vers le changement que vous désirez. Si vous désirez obtenir de plus amples informations ou si vous avez des questions, n’hésitez pas à nous téléphoner. Vous pouvez prendre un rendez-vous par téléphone ou en envoyant un email au cabinet des Psychologues de Paris 9 (à l’attention du psychologue ou psychothérapeute de votre choix).

Menu