Dépendance à la nicotine

Vue d’ensemble

La dépendance à la nicotine survient lorsque vous avez besoin de nicotine et que vous ne pouvez pas vous arrêter d’en consommer. La nicotine est la substance chimique contenue dans le tabac qui rend difficile l’abandon du tabac. La nicotine produit des effets agréables dans votre cerveau, mais ces effets sont temporaires. Alors vous prenez une autre cigarette.

Plus vous fumez, plus vous avez besoin de nicotine pour vous sentir bien. Lorsque vous essayez d’arrêter, vous ressentez des changements mentaux et physiques désagréables. Ce sont les symptômes du manque de nicotine.

Quelle que soit l’ancienneté de votre tabagisme, arrêter de fumer peut améliorer votre santé. Ce n’est pas facile, mais vous pouvez briser votre dépendance à la nicotine. De nombreux traitements efficaces sont disponibles. Demandez de l’aide à votre médecin.

Symptômes

Pour certaines personnes, l’utilisation de n’importe quelle quantité de tabac peut rapidement entraîner une dépendance à la nicotine. Voici quelques signes indiquant que vous êtes peut-être dépendant :

  • Vous ne parvenez pas à vous arrêter de fumer. Vous avez fait une ou plusieurs tentatives sérieuses, mais infructueuses, pour arrêter.
  • Vous avez des symptômes de sevrage lorsque vous essayez d’arrêter. Vos tentatives d’arrêt ont provoqué des symptômes physiques et liés à l’humeur, comme de fortes envies, de l’anxiété, de l’irritabilité, de l’agitation, des difficultés de concentration, une humeur dépressive, de la frustration, de la colère, une faim accrue, de l’insomnie, de la constipation ou de la diarrhée.
  • Vous continuez à fumer malgré des problèmes de santé. Même si vous avez développé des problèmes de santé avec vos poumons ou votre cœur, vous n’avez pas pu arrêter.
  • Vous abandonnez les activités sociales. Vous pouvez cesser d’aller dans des restaurants sans fumée ou de fréquenter votre famille ou vos amis parce que vous ne pouvez pas fumer dans ces situations.

Quand consulter un médecin

Vous n’êtes pas seul si vous avez essayé d’arrêter de fumer mais que vous n’avez pas réussi à le faire définitivement. La plupart des fumeurs font de nombreuses tentatives d’arrêt avant d’atteindre une abstinence stable et durable.

Vous avez plus de chances d’arrêter définitivement si vous suivez un plan de traitement qui aborde les aspects physiques et comportementaux de la dépendance à la nicotine.

L’utilisation de médicaments et le travail avec un conseiller spécialement formé pour aider les gens à arrêter de fumer (un spécialiste du traitement du tabagisme) augmenteront considérablement vos chances de réussite.

Demandez à votre équipe de soins de santé de vous aider à élaborer un plan de traitement qui vous convient ou de vous conseiller sur les endroits où vous pouvez obtenir de l’aide pour arrêter de fumer.

Facteurs de risque

Toute personne qui fume ou utilise d’autres formes de tabac court le risque de devenir dépendante. Les facteurs qui influencent les personnes qui utiliseront le tabac sont les suivants :

  • L’âge. La plupart des gens commencent à fumer pendant l’enfance ou l’adolescence. Plus vous êtes jeune lorsque vous commencez à fumer, plus vous avez de chances de devenir dépendant.
  • La génétique. La probabilité que vous commenciez à fumer et que vous continuiez à fumer peut être en partie héritée. Des facteurs génétiques peuvent influencer la façon dont les récepteurs à la surface des cellules nerveuses de votre cerveau réagissent aux fortes doses de nicotine délivrées par les cigarettes.
  • Les parents et les pairs. Les enfants qui grandissent avec des parents fumeurs sont plus susceptibles de devenir fumeurs. Les enfants dont les amis fument sont également plus susceptibles d’essayer.
  • Dépression ou autre maladie mentale. De nombreuses études montrent un lien entre la dépression et le tabagisme. Les personnes qui souffrent de dépression, de schizophrénie, de syndrome de stress post-traumatique ou d’autres formes de maladie mentale sont plus susceptibles de fumer.
  • Consommation de substances psychoactives. Les personnes qui abusent de l’alcool et des drogues illégales sont plus susceptibles d’être des fumeurs.

Complications

La fumée du tabac contient plus de 60 substances chimiques cancérigènes connues et des milliers d’autres substances nocives. Même les cigarettes « entièrement naturelles » ou à base de plantes contiennent des substances chimiques nocives.

Vous savez déjà que les personnes qui fument des cigarettes sont beaucoup plus susceptibles de développer et de mourir de certaines maladies que les non-fumeurs. Mais vous ne vous rendez peut-être pas compte du nombre de problèmes de santé différents causés par le tabagisme :

  • Le cancer du poumon et les maladies pulmonaires. Le tabagisme est la principale cause de décès par cancer du poumon. En outre, le tabagisme provoque des maladies pulmonaires, comme l’emphysème et la bronchite chronique. Le tabagisme aggrave également l’asthme.
  • Autres cancers. Le tabagisme augmente le risque de nombreux types de cancer, notamment le cancer de la bouche, de la gorge (pharynx), de l’œsophage, du larynx, de la vessie, du pancréas, du rein, du col de l’utérus et de certains types de leucémie. Globalement, le tabagisme est à l’origine de 30 % de tous les décès par cancer.
  • Problèmes cardiaques et du système circulatoire. Fumer augmente le risque de mourir d’une maladie du cœur ou des vaisseaux sanguins (cardiovasculaire), notamment d’une crise cardiaque ou d’un accident vasculaire cérébral. Si vous souffrez d’une maladie du cœur ou des vaisseaux sanguins, comme une insuffisance cardiaque, le tabagisme aggrave votre état.
  • Le diabète. Le tabagisme augmente la résistance à l’insuline, ce qui peut ouvrir la voie au diabète de type 2. Si vous êtes diabétique, fumer peut accélérer la progression des complications, comme les maladies rénales et les problèmes oculaires.
  • Problèmes oculaires. Le tabagisme peut augmenter le risque de graves problèmes oculaires, comme la cataracte et la perte de la vue due à la dégénérescence maculaire.
  • Infertilité et impuissance. Le tabagisme augmente le risque de baisse de la fertilité chez les femmes et le risque d’impuissance chez les hommes.
  • Complications pendant la grossesse. Les mères qui fument pendant leur grossesse courent un risque plus élevé d’accouchement prématuré et de donner naissance à des bébés de faible poids.
  • Rhume, grippe et autres maladies. Les fumeurs sont plus enclins aux infections respiratoires, comme le rhume, la grippe et la bronchite.
  • Maladies des dents et des gencives. Le tabagisme est associé à un risque accru de développer une inflammation des gencives et une grave infection des gencives pouvant détruire le système de soutien des dents (parodontite).

Le tabagisme présente également des risques pour la santé de votre entourage. Les conjoints et partenaires non fumeurs de fumeurs courent un risque plus élevé de cancer du poumon et de maladie cardiaque que les personnes qui ne vivent pas avec un fumeur. Les enfants dont les parents fument sont plus sujets à l’aggravation de l’asthme, aux otites et aux rhumes.

Nous vous invitons…

Nous vous invitons à prendre rendez-vous avec un de nos psychologues, psychothérapeutes et psychopraticiens afin de faire un premier pas vers le changement que vous désirez. Si vous désirez obtenir de plus amples informations ou si vous avez des questions, n’hésitez pas à nous téléphoner. Vous pouvez prendre un rendez-vous par téléphone ou en envoyant un email au cabinet des Psychologues de Paris 9 (à l’attention du psychologue ou psychothérapeute de votre choix).

Menu