Dépendances : présentation générale (3/3)

Votre prestataire procédera à un examen physique et pourra vous faire passer des tests sanguins et urinaires. Ces tests donnent à votre prestataire des informations sur votre état de santé général. Ils peuvent également aider à écarter des problèmes de santé sous-jacents.

GESTION ET TRAITEMENT

Les dépendances peuvent-elles être traitées ?
Les traitements de la dépendance peuvent aider. Votre prestataire de soins peut recommander une combinaison d’options de traitement. Celles-ci comprennent :

  • La désintoxication (désintoxication) : En cas de dépendance grave, un processus appelé désintoxication peut aider à atténuer et à traiter les symptômes de sevrage. Pendant la désintoxication, votre prestataire s’occupe de vous pendant que les drogues ou l’alcool quittent votre organisme. Votre prestataire peut vous donner des médicaments et d’autres thérapies pour atténuer les symptômes de sevrage.
  • Médicaments : Votre prestataire peut vous donner des médicaments pour réduire les envies, les fringales et les symptômes de sevrage en cours. Si vous souffrez d’un autre trouble mental (tel que le trouble bipolaire ou la dépression), votre prestataire peut également vous donner des médicaments pour les traiter.
  • Réhabilitation (réadaptation) : Les prestataires proposent des conseils structurés, une éducation, un soutien et des encouragements pendant la réadaptation. Vous pouvez vivre dans un centre de réadaptation (réadaptation en milieu hospitalier) ou vous y rendre pour des séances programmées (réadaptation en milieu ambulatoire). Les services de réadaptation visent à vous aider à gérer votre dépendance à long terme et à mener une vie plus saine.
  • Thérapie : Plusieurs types de thérapie aident les personnes souffrant de dépendance à acquérir de nouvelles perspectives et à modifier leur comportement. Votre prestataire peut vous recommander des types de thérapie cognitivo-comportementale ou de thérapie par biofeedback. La psychothérapie (thérapie par la parole) peut également vous aider à progresser.
  • Groupes de soutien : De nombreuses personnes gèrent leur dépendance avec l’aide d’un groupe de soutien, comme les Alcooliques anonymes ou les Narcotiques anonymes. Des groupes comme Al-Anon soutiennent les membres de la famille et les amis des personnes souffrant de troubles liés à la consommation de substances. Ces groupes offrent aux gens la possibilité de partager leurs expériences et de trouver un encouragement permanent.

PRÉVENTION
Puis-je éviter de développer une dépendance ?
Vous pouvez réduire votre risque de développer une dépendance en faisant certains choix. Pour réduire vos risques, vous devriez :

  • Éviter les drogues illégales : Ne prenez jamais de drogues illégales, et suivez toujours les ordres de votre fournisseur pour l’utilisation de médicaments sur ordonnance.
  • Connaître vos antécédents familiaux : Si vous avez des antécédents familiaux de troubles liés à la consommation de substances, vous pouvez être plus vulnérable. Parlez à votre professionnel de la santé des moyens de réduire votre risque.
  • Demandez conseil : Si vous souffrez d’un trouble de la santé mentale ou si vous avez des antécédents de traumatisme ou d’abus, parlez à votre prestataire de soins de la possibilité de suivre une thérapie. Un thérapeute expérimenté peut vous aider à gérer vos émotions et votre stress de manière saine, ce qui réduira vos risques de développer une relation malsaine avec l’alcool et les drogues pour faire face.

PERSPECTIVES / PRONOSTIC

Quelles sont les perspectives pour les personnes qui vivent avec une dépendance ?
Grâce à un traitement, de nombreuses personnes parviennent à gérer leur dépendance et à mener une vie pleine et saine. Mais se rétablir d’un trouble lié à la consommation de substances n’est pas facile. Il faut de l’autodiscipline et un engagement fort au quotidien. Le soutien d’amis, de membres de la famille et de prestataires de soins de santé joue également un rôle essentiel dans l’efficacité du traitement.
Sans traitement, la dépendance peut entraîner de graves problèmes de santé, voire la mort. Elle peut nuire aux relations personnelles, entraîner des difficultés financières et causer des problèmes juridiques. Une dépendance non traitée nuit également aux membres de la famille, et les effets peuvent se faire sentir pendant des générations.

VIVRE AVEC
Quand dois-je consulter mon prestataire de soins de santé au sujet de la dépendance ?
La toxicomanie est une maladie grave. Si vous ou une personne qui vous est chère avez un problème de dépendance, parlez-en immédiatement à votre médecin. Les traitements et les groupes de soutien peuvent vous aider.
Une note de la Cleveland Clinic

Si vous ou l’un de vos proches souffre d’une dépendance, vous pouvez vous sentir accablé et perdre le contrôle. Mais il y a de l’espoir. Les dépendances peuvent être traitées. Grâce à un travail acharné et à un engagement sans faille, des millions de personnes ont surmonté leurs troubles liés à la consommation de substances psychoactives pour mener une vie heureuse et saine. Parlez à votre prestataire de soins d’un plan de traitement qui vous convient. Ne vous découragez pas si vous avez des revers en cours de route. Il est possible de surmonter ces difficultés, et vous n’êtes pas seul.

Nous vous invitons…

Nous vous invitons à prendre rendez-vous avec un de nos psychologues, psychothérapeutes et psychopraticiens afin de faire un premier pas vers le changement que vous désirez. Si vous désirez obtenir de plus amples informations ou si vous avez des questions, n’hésitez pas à nous téléphoner. Vous pouvez prendre un rendez-vous par téléphone ou en envoyant un email au cabinet des Psychologues de Paris 9 (à l’attention du psychologue ou psychothérapeute de votre choix).

Menu