L’addiction au Smartphone

La nomophobie  la peur d’être sans son smartphone, touche 40 % de la population. Chaque jour qui passe, la technologie envahit notre vie quotidienne. Indépendamment de l’âge, du sexe, de l’origine ethnique, de la carrière ou du statut économique, vous avez probablement un smartphone dans vos bagages en ce moment.

Le téléphone, l’ordinateur, la tablette et autres appareils de haute technologie ne sont pas seulement devenus un objet, mais pour beaucoup un meilleur ami. Beaucoup souffrent d’anxiété s’ils perdent leur téléphone, même si ce n’est que pour quelques minutes. Nous comptons sur lui pour tout faire, qu’il s’agisse de dire « je t’aime » ou de rompre, de vérifier le solde de notre compte bancaire ou d’investir, de partager des photos de nos petits-enfants ou de nous envoyer des sextos. Nous pouvons effectuer une pléthore de tâches quotidiennes, directement depuis le creux de notre main.

N’ayez pas l’air si choqué. Vous savez qui vous êtes ! À table, il est devenu normal de vérifier constamment les textos, les courriels, les tweets et les mises à jour de Facebook. Dans une salle obscure, il y en a toujours plusieurs qui sont multitâches en regardant le film. Les femmes avaient l’habitude d’aller aux toilettes à deux, mais cette pratique est obsolète. Elles prennent maintenant leur téléphone à la place – et les hommes le font aussi.

Au cours d’un dîner, à l’église, en voiture, lors d’un spectacle de nos enfants et même lors d’une conversation en tête-à-tête, le smartphone vous garantit de rester en phase et en contact. Mais, bien sûr, l’histoire ne s’arrête pas là. Maintenant, les Américains apportent leurs smartphones dans la chambre à coucher. C’est vrai, ils envoient des SMS en faisant l’amour. Selon une étude publiée récemment, un participant sur dix a admis avoir utilisé son téléphone pendant un rapport sexuel. Pour ce qui est des jeunes adultes, âgés de 18 à 34 ans, ce chiffre est de un sur cinq, soit 20 %.

La chambre à coucher n’est pas la seule intrusion du smartphone dans des moments supposés privés et sacrés, non plus. L’étude 2013 Mobile Consumer Habits a révélé que 12 % d’entre eux utilisent leurs appareils bien-aimés sous la douche. Pire encore, plus de 50 % des personnes interrogées ont reconnu qu’elles envoyaient encore des SMS au volant, alors que cette pratique est six fois plus dangereuse que la conduite en état d’ivresse.

Autrefois, un ménage à trois consistait en une relation sexuelle consensuelle entre trois personnes, mais dans ce monde de haute technologie, cette troisième personne est remplacée par le smartphone. À moins, bien sûr, que vous ne décidiez d’en confronter un autre, alors que vous êtes en plein acte avec quelqu’un d’autre, auquel cas cela devient comme, laisse tomber.

Devons-nous vraiment parler, envoyer des SMS, tweeter ou poster pendant que nous prenons une douche ou que nous faisons l’amour ? L’état d’esprit « Je dois avoir mon téléphone avec moi à tout moment » est devenu un problème si réel qu’il existe désormais un nom pour désigner la peur d’être sans téléphone : la nomophobie comme dans cette montée d’anxiété et de peur lorsque vous réalisez que vous êtes déconnecté hors du circuit avec vos amis, votre famille, votre travail et le monde.

Une thérapie est toujours bénéfique pour votre bien être et pour vous aidez à trouver des solutions à vos problèmes, c’est pour cela n’hésitez pas à nous joindre par téléphone ou e-mail afin qu’on vous propose un psychologue qui vous aidera ç se débarrasser de vos soucis psychiques.

Nous vous invitons…

Nous vous invitons à prendre rendez-vous avec un de nos psychologues, psychothérapeutes et psychopraticiens afin de faire un premier pas vers le changement que vous désirez. Si vous désirez obtenir de plus amples informations ou si vous avez des questions, n’hésitez pas à nous téléphoner. Vous pouvez prendre un rendez-vous par téléphone ou en envoyant un email au cabinet des Psychologues de Paris 9 (à l’attention du psychologue ou psychothérapeute de votre choix).