Problèmes des anciens combattants

Que vous rentriez tout juste d’une période de service ou que vous ayez servi il y a des décennies, être un ancien combattant peut être une expérience complexe. La vie après l’armée peut être pleine d’opportunités passionnantes, mais elle peut aussi s’accompagner d’un certain nombre de défis uniques. De plus, de nombreux anciens combattants éprouvent des symptômes de santé mentale liés à leur service militaire, parfois même des années après la fin de leur service.

Lisez ce qui suit pour en savoir plus sur les problèmes de santé mentale fréquents chez les anciens combattants et sur ce que vous pouvez faire pour y faire face.

Problèmes de santé mentale communs aux anciens combattants

Le service militaire peut être lié à une grande variété de problèmes de santé mentale. Voici quelques-unes des plus courantes :

– Le syndrome de stress post-traumatique (SSPT) : Le SSPT est l’un des troubles de santé mentale les plus courants associés au service militaire, surtout chez les troupes qui ont servi au combat.

– Dépression : La tristesse persistante, le désespoir et d’autres symptômes de dépression sont souvent présents chez les anciens combattants.

– Anxiété : Inquiétude intense, incapacité à se détendre et autres symptômes d’anxiété sont courants chez les anciens combattants.

– Problèmes de toxicomanie : Certains anciens combattants sont aux prises avec leur consommation d’alcool et/ou d’autres substances.

– Symptômes liés à un traumatisme sexuel : Chez les militaires qui ont été victimes d’une agression sexuelle dans l’armée, les symptômes liés au traumatisme sexuel sont courants.

– Symptômes liés à une lésion cérébrale traumatique (TBI) : Le TBI (qui résulte généralement d’un coup porté à la tête) peut entraîner des symptômes de santé mentale, notamment des difficultés à se concentrer, à se mettre en colère ou à se frustrer facilement, ou à se sentir confus et désorienté.

En plus des troubles de santé mentale spécifiques, les anciens combattants peuvent être confrontés à un certain nombre de défis qui peuvent avoir des effets négatifs sur leur santé mentale. Bien que ces situations soient très variées, voici quelques scénarios courants :

– L’adaptation à la vie civile : Des défis comme l’établissement de routines en dehors des structures militaires et l’adaptation à un rythme de vie plus lent peuvent être difficiles pour certains anciens combattants.

– Trouver un but ou une identité : Sans les rôles et missions clairs de la vie militaire, certains anciens combattants ont du mal à se définir et à trouver un but.

– Relations avec la famille et les amis : Ayant vécu des expériences intenses et souvent traumatisantes pendant leur déploiement, les anciens combattants peuvent avoir de la difficulté à établir des relations avec des personnes qui n’ont pas vécu ces expériences. Ce décalage peut rendre difficile le fait de se sentir proche de ses amis et de sa famille à son retour.

– Problèmes liés au travail : Trouver un emploi et s’adapter à la vie professionnelle civile peut être un défi pour de nombreux anciens combattants.

– S’orienter dans les services : Qu’il s’agisse de remplir des documents compliqués sur les prestations ou de trouver des fournisseurs de services à l’extérieur de l’armée, les structures bureaucratiques de la vie civile peuvent ajouter du stress à la vie des anciens combattants.

Comment les anciens combattants peuvent résoudre leurs problèmes de santé mentale

Si vous êtes un ancien combattant à la recherche d’un soutien en matière de santé mentale, il existe un certain nombre d’options que vous pouvez explorer.

– Thérapie : Travailler avec un thérapeute peut vous aider à traiter votre expérience militaire, à résoudre vos problèmes de santé mentale et à développer des stratégies d’adaptation à la vie civile. (Plus de conseils pour trouver un thérapeute ci-dessous).

– Contrôles : En particulier parce que de nombreux symptômes de santé mentale peuvent être causés par des conditions médicales sous-jacentes, il est important de consulter régulièrement votre médecin et de prendre soin de votre corps.

– Groupes de soutien : De nombreux anciens combattants trouvent que les groupes de soutien sont un moyen utile d’entrer en contact avec d’autres anciens combattants et d’obtenir le soutien d’autres personnes qui comprennent ce qu’ils ont vécu. Vous pouvez trouver un groupe de soutien près de chez vous par l’intermédiaire du VA ou en demandant des recommandations à un fournisseur de soins de santé.

– Ressources d’auto-assistance : Le VA offre un certain nombre de ressources d’auto-assistance en santé mentale que vous pouvez utiliser en ligne à votre propre rythme (bien qu’elles ne remplacent pas une thérapie).

– Appuyez-vous sur votre famille et vos amis : Bien que cela puisse être difficile, le fait de parler avec vos proches de ce que vous vivez peut vous aider à faire face aux problèmes de santé mentale et à maintenir des relations solides pendant une période difficile.

– Poursuivez des projets créatifs ou des passe-temps : Les arts visuels, les arts du spectacle et l’écriture créative peuvent tous être des moyens utiles de désamorcer la réponse au stress de votre corps et d’ajouter des activités satisfaisantes à votre vie quotidienne. Le fait de s’adonner à des passe-temps peut également vous aider à rencontrer de nouvelles personnes et à trouver un sentiment de communauté.

Les meilleurs types de thérapie pour les anciens combattants

Différents types de psychothérapie peuvent être utiles aux anciens combattants. Le meilleur type de thérapie pour vous dépendra des défis auxquels vous êtes confronté. Il peut donc être utile de parler avec un prestataire de soins de santé lorsque vous envisagez différents types de thérapie. Voici quelques types de thérapie qui peuvent être particulièrement utiles aux anciens combattants :

  • La thérapie cognitivo-comportementale (TCC).
  • Pratiques de pleine conscience
  • EMDR
  • La thérapie psychodynamique
  • Thérapie interpersonnelle
  • Thérapie existentielle

Ce qu’il faut rechercher chez un thérapeute spécialisé dans les problèmes des anciens combattants

Vous devez vous assurer que votre thérapeute est qualifié pour traiter les problèmes des anciens combattants, ainsi que tout autre problème de santé mentale connexe que vous pourriez rencontrer. Cela implique généralement :

  • Une formation supérieure dans un domaine lié à la santé mentale, comme la psychiatrie, la psychologie ou le travail social ;
  • Un permis d’exercer dans l’État où vous vivez ;
  • Une formation et/ou une expérience supplémentaire dans le traitement spécifique des anciens combattants, ainsi qu’une expérience antérieure dans les problèmes de santé mentale que vous souhaitez traiter. Par exemple, si vous présentez des symptômes de SSPT, vous voudrez travailler avec un thérapeute qui a de l’expérience dans le traitement du SSPT.

Enfin, comme pour toute thérapie, il est important de s’assurer que votre thérapeute répond bien à vos besoins particuliers. Veillez à évaluer les points suivants lors de vos premiers entretiens avec les thérapeutes :

  • Comment allez-vous payer la thérapie ? Le thérapeute accepte-t-il votre assurance ou propose-t-il des tarifs adaptés à votre budget ?
  • Quand et où assisterez-vous aux séances ? Le thérapeute offre-t-il un traitement dans un lieu qui vous convient et à des heures qui conviennent à votre emploi du temps ?
  • Plus important encore, vous sentez-vous à l’aise de parler à ce thérapeute et sentez-vous que vous avez le potentiel de développer une alliance thérapeutique ?

Vous sentez mal dans votre peau et vous avez du mal à acceptez votre vie, alors n’hésitez pas de nous contactez afin qu’on vous propose un professionnel qui vous aidera à s’en sortir de votre état de souffrance.

Nous vous invitons…

Nous vous invitons à prendre rendez-vous avec un de nos psychologues, psychothérapeutes et psychopraticiens afin de faire un premier pas vers le changement que vous désirez. Si vous désirez obtenir de plus amples informations ou si vous avez des questions, n’hésitez pas à nous téléphoner. Vous pouvez prendre un rendez-vous par téléphone ou en envoyant un email au cabinet des Psychologues de Paris 9 (à l’attention du psychologue ou psychothérapeute de votre choix).