Réveils nocturnes : les bons réflexes pour se rendormir vite

On ne le répètera jamais assez, mais au même titre qu’une alimentation saine et une activité physique régulière, un sommeil de qualité participe à une bonne santé. C’est l’un des facteurs essentiels d’équilibre psychologique, et de récupération physique et mentale quel que soit l’âge, l’environnement et l’état de santé.

De nombreuses publications scientifiques affirment qu’un mauvais sommeil accroît fortement les risques d’obésité, de maladies cardio-vasculaires, entre autres conséquences préoccupantes. Et selon l’Inserm, une personne sur trois est concernée par un trouble du sommeil. Depuis un an, la crise sanitaire Covid-19 a de toute évidence accentué le problème, en témoigne la forte progression de la consommation de somnifères.

Une routine de détente avant de s’endormir 

Alors, lorsqu’on se réveille régulièrement au cours de la nuit, y a-t-il des réflexes appropriés à adopter ou à bannir ? D’abord, pour éviter les insomnies, une préparation préalable à une nuit paisible s’impose et se prévoit une heure et demie ou deux heures avant. Ce qui veut dire qu’il faut instaurer une ambiance propice à la relaxation et au lâcher prise pendant ce laps de temps. “Instaurer une routine de détente physique et mentale permet au sommeil d’arriver, et de durer sans réveils successifs. Si on rumine ses soucis de manière trop importante, si on pense à la somme de choses qu’on doit faire le lendemain, si on se concentre sur ses tracas professionnels ou personnels, en clair si on se polarise sur tout ce qui est négatif, on ne risque pas de passer une nuit paisible”, explique Philippe Beaulieu, médecin spécialiste des troubles du sommeil (CHU Henri Mondor de Créteil).

Même si la situation est compliquée en ce moment, “il faut faire comme si on appuyait sur un bouton pause pendant ce laps de temps”… Il ne s’agit pas de fuir ou de nier ses problèmes mais juste de les réserver pour d’autres moments de la journée. Durant cette étape de préparation, on va chercher à se détendre. On élimine tout ce qui peut troubler le sommeil. On ne refait pas un tour sur ses écrans, ses mails, ses fils d’actualité. Et on évite les informations à la télévision. On peut installer une lumière tamisée et apaisante, écouter de la musique, boire une tisane si on apprécie, lire un bon livre ou un magazine qui détend.

Réveil en pleine nuit : patienter quelques minutes dans le noir

Si malgré ces précautions, on se réveille la nuit, il y a plusieurs réflexes à adopter. “Il faut observer son ressenti. Si on est encore dans une certaine torpeur, il faut patienter quelques minutes. Il y a de fortes chances pour que le sommeil revienne rapidement“, conseille Philippe Beaulieu. Dans ce cas, il ne faut surtout pas se lever, allumer la lumière ou pire, aller regarder son portable en pensant que cela va fatiguer et faire revenir le sommeil. Ni allumer la télévision. “Au contraire, c’est une stimulation qui va faire barrage au retour du sommeil !“, insiste le médecin. Mieux vaut donc patienter dans le noir.

Etre à l’écoute des signaux d’endormissement

Dans l’hypothèse où les réveils nocturnes vous mettent dans un état dynamique (besoin de bouger, cerveau en ébullition…), on peut d’abord essayer de rester dans l’obscurité. Si on constate que le sommeil ne revient pas, on peut se lever, aller dans une autre pièce, mais toujours dans une ambiance douce. Par exemple avec une lumière tamisée. On peut lire par exemple en attendant le retour des signaux du sommeil. Et surtout les accueillir lorsqu’ils reviennent. Dès que vous commencez à bailler ou à ressentir un coup de barre, il est impératif de retourner vous coucher.

Garder un rythme de sommeil régulier

En ce moment, avec les contraintes liées au télétravail, on est tentés de rester au lit plus longtemps le matin ou de travailler plus tard le soir. Pas vraiment adapté pour préserver un sommeil de qualité. L’idéal est de maintenir son rythme. Se lever tôt le matin et se coucher à vos heures habituelles d’avant la crise. C’est primordial non seulement pour bien dormir, mais aussi pour éviter de se réveiller plusieurs fois dans la nuit.

Lire aussi :

Menu